Extrait JTV5 spécial st Valentin : I love you !

Petit cadeau St valentin ^^ !

******

— Je ne sais pas grand-chose en anglais. Hello ! My name is Kaya ! I love you ! Tu vois, on ne va pas loin avec l'anglais. S'il te plait, ne me parle pas en anglais. Ou sinon, apprends-moi ! Mais là, on n'avancera pas dans la discussion, même si tu as l'impression que ça t'a soulagé.

Ethan secoua la tête, effaré par sa maladresse.

Comment peux-tu me dire, parmi toutes les possibilités d'exemple, "I love you " avec autant de détachement ?

— You're a stupid girl ! lui répondit-il de façon neutre, les yeux néanmoins vindicatifs.

— Tu m'as traité de "stupide" ? C'est bien ça ? J'ai bien entendu ? Stupid girl ?

Ethan se mit à sourire.

— Ah ouais ! Je t'ai sous-estimé ! Tu comprends en fait !

— Connaaaard ! cria-t-elle tout en le frappant. Ne me traite pas de fille stupide ! C'est toi l'idiot qui ne veut pas parler français !

— You know the word "girl" too. Well !

Il se mit à l'applaudir ironiquement, avec lenteur. Kaya sentit qu'il se foutait de sa gueule et prenait un malin plaisir à le faire.

— Espèce de connard d'Amerloque ! Je vais te tuer à te moquer de moi ! Pourquoi tu applaudis ?

Elle lui sauta dessus alors qu’Ethan para rapidement de ses bras les coups qu'elle lui portait. Il se mit à rire tandis qu'il s'étalait sur le matelas avec elle.

— Tu m'énerves " stupid boy" ! Stupide, toi-même ! Stupid, stupid, stupid !

— Redis-moi "I love you" avec ton accent de merde, pour voir ? !

— Vas-y ! Fous-toi de ma gueule ! Je ne te dirai jamais ces mots, dans n'importe quelle langue ! Crève !

— Tu me l'as pourtant dit tout à l'heure !

— Monsieur reparle français maintenant ? C'était un exemple, stupid boy ! Oh et puis tais-toi !

— It would be necessary to know ! You want me to speak in English or French ? Allez... Répète après moi, Kaya ! Say "I love you" ! I-LOVE-YOU !

Ethan articula bien chaque mot en prenant bien l'accent adéquat. Kaya se mit à rougir.

— Je... Je l'ai bien dit tout à l'heure ! Tu exagères !

— I love you ! Allez ! I-love-you !

Les joues de Kaya devinrent rouge écarlate. Ethan lui caressa une de ses mèches de cheveux qu'elle balaya d'une geste agacé.

— Tu me dis ces mots avec une facilité déconcertante. Ce ne sont pas des mots qu'on dit comme on dit "bonjour" à tout le monde. Que ce soit en anglais ou en français. Il y a un sens important derrière ces mots. Ne me les dis pas avec autant de légèreté.

Ethan se redressa et s'assit. Il enlaça Kaya à cheval sur lui.

— Et toi, tu mets trop d'intérêt à chaque mot. Tu veux que chaque mot ait un sens. Mais ne crois-tu pas que le fait de simplement les prononcer, c'est leur accorder une existence, c'est leur rendre hommage ? Que les dire, c'est accepter à quoi ils servent ? Tu as appris " I love you ". Très bien. Mais est-ce une raison pour ne le dire que lorsque tu es amoureuse ? Donc la personne qui ne trouve pas l'amour n'a pas le droit de le prononcer, même une seule fois ?

Kaya resta interloquée par les propos d'Ethan. Elle n'avait jamais envisagé les choses de cette manière.

— Non, ce n'est pas ce que je voulais dire...

— Kaya, prends les mots tels qu'ils sont, tels qu'ils arrivent. Je ne te fais pas une demande en mariage parce que je te dis "I love you". On parle juste d'accent et d'anglais sur un mot que tu as toi-même sorti juste avant, non pas parce que tu le penses, mais parce que c'était un exemple. Donc, redis-le-moi, avec ton accent pourri, juste pour que je rigole, et voilà !

Kaya resta gênée.

— Tu veux que je le répète juste pour te moquer de moi... Ce n'est pas mieux.

— Je viens de te le répéter pour que tu le dises bien. À toi de ne pas te planter pour que je ne me moque pas ! Tu veux que je le répète ?

Kaya piqua un nouveau fard. Ethan s'esclaffa en la voyant si mal à l'aise. Il colla son front contre celui de la jeune femme.

— Écoute bien... I love you. À toi de jouer !

— Ce n'est pas un jeu...

— Mais si ! Respire, Princesse ! Vas-y !

— I love you... murmura-t-elle finalement, la voix peu assurée.

Ethan se mit à sourire. Il s'écroula à nouveau sur le matelas, les bras écartés, le cœur complètement chamboulé. Kaya le dévisagea, ne comprenant pas sa réaction.

— Bah quoi ? Je l'ai mal dit ? Sérieux ? J'ai fait comme t'as dit ! Ethan !

 

Table of Contents

    Avez-vous apprécié cet article ?
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    huit + 6 =