De la pluie entre nous – Prologue

Bonjour à tous !

Puisque De la pluie entre nous débarque d'ici un mois, je vous propose de découvrir son début, histoire de voir un peu de quoi il en retourne. Je vous poste donc aujourd'hui, le prologue et le chapitre 1 à la suite. J'ai hâte de vous présenter mon nouveau bébé.

Jordane

©Jordane Cassidy - 2020


PROLOGUE

 

Croyez-vous au destin ? Je n'y ai jamais vraiment cru. Pourtant, les coïncidences nous forcent à réfléchir sur cette notion d'histoire déjà écrite pour vous. Un événement, une rencontre, une répétition de faits... Autant de choses qui nous poussent vers ce à quoi nous sommes destinés et qui déterminent nos choix vers l’inéluctable issue d'une vie alors que nous pensons tout maîtriser de notre sort...

Nous ne sommes que des pions dans un jeu d’échecs? où soit nous gagnons et nous avons des moments innocents de bonheur, soit nous perdons et nous réalisons que c’était plié d'avance. On pense maîtriser notre vie, en ayant un libre arbitre qui nous laisse choisir ce qui est le mieux pour nous, alors que finalement, on finit par se rendre compte qu'on est peut-être là où le destin a voulu que l'on soit. Et le destin devient fatalité. Les grands tragédiens n'ont pas tort. On ne peut lutter contre le destin ; on le subit quoiqu'il arrive avec des moments de répit et des moments de douleur.

Quand je regarde le ciel, c'est toujours en me posant la question : quel temps va-t-il faire aujourd'hui ? C'est devenu un rituel. Le temps est capricieux. À l'instar du destin, on ne maîtrise pas la météo complètement. Les pronostics ne sont pas fiables à 100% et c'est ainsi que le fil de notre journée si bien ficelée peut déraper. Il suffit de peu de choses pour que notre vie prenne un tournant auquel on ne s'attend pas. Nos choix nous amènent tôt ou tard vers un destin qu'on ne prévoyait pas.

Croire que l'on peut avoir le dernier mot sur notre vie est une illusion. Nous arrivons seulement à la destination qui devait faire tourner l'ordre des choses. Nous avons tous un rôle à jouer sur Terre. Je m'en suis rendu compte récemment. Notre existence sert un objectif qui sur le moment nous échappe. Nous voulons choisir notre vie, mais notre destinée nous rattrape un jour ou l'autre. Ma vie a pris son sens alors qu'il s'est mis à pleuvoir un jour de beau temps et que... je n'avais pas mon parapluie.

 

Chapitre 1 =>

 


Completed: No
Word Count: 0

Table of Contents

    Laisser un commentaire

    douze − 3 =